=> Page d'accueil East 17 <=

 

==> Retour <==

 

Ma rencontre du 17 février 2003

 

17 février 2003.

Depuis le temps que nous avions projeté d'aller à Londres avec ma correspondante Candice, le jour "J" est enfin arrivé.

J'ai pris le train jusqu'à Caen et j'ai enfin fait la connaissance de Candice. Le courant a bien passé entre nous.

Nous avons pris le bateau le 14 février à 23 heures. Nous étions excitées comme des puces. Nous n'avons pratiquement pas dormi, à 3 heures du matin nous parlions encore des East.

Nous sommes arrivées à Londres à 12 heures 20 et nous nous sommes installées à l'hôtel qui était très confortable et spacieux.

Candice avait un peu peur par rapport aux problèmes avec l'Irak, mais on n'a pas ressenti de problèmes. Juste quelques lignes de métros étaient fermées à cause des manifestations. De ce fait, nous avons perdu beaucoup de temps dans les transports. Nous avons eu deux frayeurs, une fois un type bizarre, voir carrément louche, a collé Candice pour avoir une pièce, elle a eu la peur de sa vie et cela m'a fait rire. Une seconde fois un type nous a suivi.

Nous sommes allées faire les magasins de disques à la recherche de CD et de la vidéo du best of. Nous n'avons rien trouvé malgré la dizaine de magasins où nous sommes allées. De plus, on se faisait repérer dès que l'on demandait quelque chose sur les East.

Ensuite, nous sommes alllées dans un quartier de Londres que je connaissais où j'avais trouvé des disques rares. Nous avons marché à tel point que nous avons dépassé la station de métro. Candice a trouvé "around the world" avec Brian en couverture, le 4 titres de "Loving U" (avec la version sans "olé" "olé") Candice n'a pas arrêté de l'écouter. Elle a aussi trouvé "Do U still" avec "holding on" version groove ainsi que le 4 titres de "West end girls" en version limitée. J'ai dit à Candice que des fans recherchent ce CD. Candice était très contente.

Puis nous sommes parties à la recherche de Brian. Nous sommes allées chez ses grand-parents vers 18 heures. Candice avait le coeur qui battait à 100 à l'heure, plus on approchait du but plus elle était excitée. Je connais bien ce phénomène car chaque fois que j'arrivais près de la maison de l'un des East, j'étais dans le même état.

C'est Candice qui a sonné. J'avais remarqué que la mère de Brian était là car il y avait sa voiture garée dans la rue. Le grand-père est venu ouvrir, il m'a reconnu et nous avons discuté. Il m'a dit qu'il ne savait pas où se trouvait Brian.

Nous sommes allées à la propriété qu'il a habité plusieurs années et où j'avais eu le plaisir de rencontrer Brian tant de fois. Candice était émue de voir l'endroit où il avait habité. Je lui ai également montré les maisons où avaient habité John et Terry.

Nous nous sommes dirigées vers la station de bus pour retourner dans Londres, au moment où Candice est montée dedans j'ai vu John passer en voiture, Candice n'a pas eu le temps de voir que l'arrière de la voiture. Quel dommage ! à quelques secondes près nous aurions pu le rencontrer.

Nous sommes arrivées à Londres en métro mais nous en avions marre, aussi nous avons décidé de finir le trajet en bus, mais à cause des manifestations dans Picadilly le bus habituel n'était pas là. J'ai décidé de finir à pied, hélas l'hôtel était beaucoup plus loin que je le pensais et nous avons marché pendant plus d'une heure. Nous étions fourbues. Néanmoins nous avons bien ri pendant le trajet. Nous sommes allées chez Burger King à 21 heures 30 car nous n'avions pas mangé à midi pour gagner du temps et nous avions une faim de loup. Nous avons mangé des frites et des hamburgers comme des goinfres. Nous sommes rentrées à l'hôtel et à 22 heures 30 nous nous sommes endormies comme des masses.

Nous avons pris notre petit déjeuner à l'hôtel. C'était vraiment génial, des croissants, des brioches, etc ... Ce jour là (dimanche) les magasins ouvraient à midi. Nous avons pris notre temps pour faire du shopping. Puis nous avons commencé notre trajet pour aller voir Tony. Nous avions décidé d'aller voir Brian le lundi au tribunal. Pour aller chez Tony le trajet s'est l'horreur, il n'y avait pas de métro, nous avons donc pris le bus, le train, le bus de campagne (il y en avait un environ tout les 3/4 d'heure) et nos jambes (1/2 heure) pour arriver jusque chez lui. J'ai sonné et Tracey m'a répondu à l'interphone que Tony était absent, qu'il était en studio à Londres mais qu'il serait là le lendemain matin. Nous étions déçues car le lendemain nous avions décidé d'aller voir Brian au procès et le choix était difficile.

Nous sommes rentrées à Londres et nous sommes allées manger chez Pizza Hut près de l'hôtel, c'était une découverte pour Candice, elle ne connaissait pas ce restaurant et elle s'est vraiment régalée. Moi j'avais l'habitude d'y aller lorsque j'habitais à Londres et plus particulièrement avec ma mère lorsqu'elle me rendait visite.

Puis nous nous sommes promené dans les boutiques pour les touristes, nous avons bien déliré sur des objets bien ringards ou kitsch.

Le lendemain, nous nous sommes levées à 6 heures 30 tapantes. Nous nous sommes dirigées sur Liverpool Street, nous y étions à 8 heures 30. Nos estomacs étaient noués car c'était maintenant qu'il fallait se décider soit d'aller voir Brian, soit Tony, nous n'avions pas le temps d'aller voir les deux car nous reprenions notre bus pour regagner notre bateau en fin d'après midi.

J' ai téléphoné à la Cour pour connaître l'heure de passage de Brian au procès. L'interlocuteur m'a dit qu'il y avait deux cours de justice à Chelmsford et je n'avais pas appelé la bonne. Il n'a pas su me donner le numéro de téléphone de l'autre cour. Il n'y avait pas d'annuaire dans le métro où je me trouvais, donc nous avons abandonné.

Nous avons décidé de retourner chez Tony en espérant avoir la chance qu'il soit là. Nous sommes arrivées à 10 heures 20. Nous avons trouvé qu'il était un peu tôt pour sonner chez lui. Nous avons attendu 11 heures pour le faire. Nous sonnons. Pas de réponse. Quelques minutes après, une grosse voiture noire s'est arrêtée devant le portail de Tony; c'était un père de famille qui emmenait sa fille voir les filles de Tony. Je suis allée le voir et je lui ai expliqué que nous étions françaises et que nous voulions voir Tony, et que ce serait bien s'il pouvait le prévenir que nous étions là. Il ressort quelques minutes plus tard et nous indique que Tony est rentré à 3 heures du matin et qu'il dort. Là Candice avait le coeur en ébullition car elle réalisait que Tony était en train de dormir à quelques mètres d'elle.

Vers midi, le portail s'est ouvert alors que l'on ne s'y attendait pas et une grosse jaguar gris métallisé est sortie. Tony était à l'intérieur. Il sort de la voiture et nous demande de le rejoindre (nous attendions de l'autre côté de la route pour ne pas être envahissantes).

On a traversé et il s'est jeté dans mes bras et m'a fait pleins de gros bisous. Candice était complètement bouche bée en voyant cela, elle était très calme, en admiration. Elle s'est présentée mais Tony ne lui a pas fait la bise. Elle lui a dit qu'elle était fan des East depuis leur début et qu'elle l'admirait beaucoup pour les jolies chansons qu'il a écrit comme "slow it down", "someone to love" ou encore "thunder" puis elle lui a demandé un bisou. Il a ri et l'a pris dans ses bras. On a discuté un peu puis il nous a demandé de revenir vers 15 heures car il devait aller chercher son manager.

On lui a expliqué que l'on était à pied, que l'on avait nos bagages à récupérer à l'hôtel avant de reprendre le bus pour aller au bateau et donc que l'on ne pouvait pas attendre jusqu'à 15 heures.

Il nous dit d'attendre jusqu'à 14 heures ; puis au moment de partir il a réalisé qu'il faisait très froid et il nous a dit qu'il serait là vers 13 heures 30. En fait à 13 heures 10 il était de retour et nous sommes restées 1 heure avec lui.

Candice l'a trouvé absolument adorable, il est très simple, il ne se la joue pas, modeste et très très câlin. On ne lui demande rien et de lui-même il vient vers toi pour faire des bisous ou te prendre dans ses bras. On a beaucoup parlé et notamment de Brian. Ils se parlent à nouveau et cela nous a fait plaisir. Brian est venu le voir aux environs de Noël et quelques jours plus tôt. (Dommage que cela ne soit pas arrivé aujourd'hui, nous aurions pu les voir tout les deux) mais Tony nous a dit que ce n'était plus comme avant mais que cela s'arrangera..

En insistant un peu, Candice a chanté le refrain "Deep" avec lui et il c'est foutu d'elle car elle était à fond dedans, concentrée. On a parlé de la musique qu'il faisait maintenant, il nous a dit qu'il faisait du rap à la Eminem mais en mieux (en se marrant) et qu'il cherchait une maison de disque en France car en Angleterre le rap était trop associé à la drogue.

Candice lui a montré son agenda de l'époque (il a fait "grrrr" quand il est tombé sur la photo de Chris, la femme de John, mais Candice n'a pas osé lui demandé pourquoi il fait cela). Elle lui a montré une photo de lui le crâne rasé (époque Steam). Quand Candice lui a sorti une photo à dédicacer, il a vu le CD de Brian et il a fait l'andouille en disant "Olé" "Olé" et elle lui a demandé ce qu'il pensait de l'album solo, il a dit qu'il ne l'avait pas écouté mais que de toute façon Brian était un très très bon chanteur.

Elle n'a pas pu faire dédicacer tout ce qu'elle avait emporté car il avait les doigts tout engourdis par le froid et il avait du mal à signer. Moi je n'ai fait dédicacer que la pochette d'un CD pour Séverine une fan et une carte d'anniversaire pour ma mère. J'ai pris de nombreuses photos ainsi que Candice.

Candice lui a offert un stylo et il l'a adoré. Il a dit qu'il écrirait son prochain album avec. Moi je lui ai offert des chocolats.

Nous l'avons quitté vers 14 heures 15, nous étions sur une autre planète. Candice avait du mal à se dire qu'elle avait rencontré le vrai Tony, celui qui est sur ses posters.

Nous avons repris notre bus pour aller à Portsmouth et évidemment nous avons parlé de cette merveilleuse rencontre.

 

Pour me contacter:
E-mail

 

==> Retour <==